Archives mensuelles : mai 2012

Hier soir, après notre réunion au Café citoyen sur le thème des législatives, nous avons fait une opération  »éteignez les néons ».

En effet, rien de plus simple, un manche à balais, un crochet scotché au bout, et voila! De 22h30 à minuit, nous avons serpenté le centre de Lille, à la recherche de néon allumés. Au programme : rue de Béthune, rue de Paris, rue Faidherbe, le vieux Lille…

Nous en avons profité pour expliquer notre action aux passants, et les commerçants ont pu voir ce matin cette petite explication (tract inspiré de sites internet spécialisés sur l’action  »éteignez les néons » )

« Vous aviez oublié d’éteindre votre enseigne lumineuse,
nous nous en sommes chargés. »

 

 Nous pensons que peu de vos clients sont influencés

par ces affichages inutiles en pleine nuit, et que l’impact

de cette micro-action sera neutre pour votre commerce,

mais notable pour l’environnement.

Eteindre une enseigne de 300W pendant la nuit correspond à une économie de 75€ /an.

Régler son chauffage, éteindre les appareils électriques plutôt que de les laisser en veille, éteindre les néons… Toutes ces actions permettront de moins consommer d’électricité, et ainsi de limiter la pollution atmosphérique et la pollution des sols.

Trop d’éclairage artificiel engendre une pollution lumineuse qui nuit aux écosystèmes et à la santé des êtres humains en perturbant le cycle jour/nuit (perturbation de la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil), provoquant ainsi stress et fatigue.

Donc, si vous rejoignez notre approche :

Eteignez en partant, ou réglez la minuterie!

Si vous avez une enseigne extérieure de type “néons”, nous nous sommes permis

de l’éteindre en utilisant l’interrupteur figuré par le logo ci-dessus.

Pour plus d’informations :

https://objecteursdecroissancedelille.wordpress.com

__________________________________________

Nous vous donnerons ici le lieu, la date et l’heure de rendez-vous de la prochaine session, si vous souhaitez vous joindre à nous, vous êtes les bienvenus! 

Publicités

Bonjour,

voici ci-dessous les derniers articles nous concernant :

  • Le 28 mai dans la Voix du Nord (avis sur le Front de gauche) :


1ère circonscription :
 
Tristan Duval, 22 ans, étudiant en master de science politique à Lille 2 après une licence d’histoire à Lille 3. Vit à Lille depuis deux ans, après avoir vécu à Villeneuve d’Ascq et à Hellemmes. Engagé contre la précarisation des jeunes et des moins jeunes (mouvements anti-CPE et de maintien de la retraire à 60 ans) et la casse de l’université française (mouvements contre la masterisation de la formation des enseignants et contre la loi LRU). Engagé dans le tissu associatif étudiant (ancien président d’une association étudiante de Lille 3).
 
Ophélie Lefebvre, 20 ans, étudiante en 2ème année de licence d’Histoire-Géographie à Lille 3, vit à Lille depuis 2 ans. Engagée dans le milieu associatif étudiant et très engagée au sein des Scouts et Guides de France depuis presque 10 ans, qui ont fait germer dans son esprit certaines idées proches de la décroissance comme la solidarité, le partage, la simplicité, le respect de la nature et des autres.
 
2ème circonscription :
 
Christine Poilly, 52 ans, enseignante en mathématiques à Lille. Demeure à Villeneuve d’Ascq depuis 24 ans, mère de 2 filles. Engagée dans le collectif « pour un retour en régie publique de l’eau à Lille » et dans la lutte contre « la ligne THT Avelin-Gavrelle », convaincue que les citoyens doivent reprendre le contrôle de leurs territoires, et de leurs ressources naturelles, par une nécessaire relocalisation de l’économie. Fut engagée dans les associations de parents d’élèves, contre la casse du service public de l’éducation. Milite dans des associations altermondialistes et anticapitalistes (contre G8). Engagée au sein du collectif des objecteurs de croissance de Lens puis dans le collectif de Lille.
 
Valère Ruault, 33 ans, technicien en installation et maintenance, a étudié l’électronique. Demeure à Lille depuis quelques mois. Délégué du personnel/délégué syndicale au sein d’une moyenne entreprise, a milité au sein de l’Union Locale CGT de sa localité. A participé aux diverses luttes (Sécu, retraites, anti-CPE, maintien des services publics,…).
 
8ème circonscription :
 
Germain Barret, 33 ans, salarié à Roubaix en informatique, dans le groupe Ankama de jeu vidéo et d’animation. Vit depuis 4 ans dans la métropole, après de nombreuses escales et des origines à Nantes. Engagé dans la lutte des salariés dans son travail (délégué du personnel, section syndicale), milite également dans des associations anticapitalistes et de solidarité internationale (soutient de l’agriculture locale de petite échelle, contre-sommet du G20, émission de Radio Campus). Fondamentalement écologiste et porteur des idées de la décroissance depuis 2004.
 
Laurent Telle, 46 ans, ingénieur de l’école centrale de Paris, a démissionné de France Telecom en 2005, vit à Villeneuve d’Ascq depuis 20 ans. Impliqué dans quelques associations créatrices de liens sociaux et culturels, dont le collectif des objecteurs de croissance de Lille depuis 2012. Est venu à l’objection de croissance en 2008 grâce au collectif des déboulonneurs de Lille.


Bonjour,

La  »Revue de presse » du jour :

 

Nous faisons partis des  »habituelles originalités »
Il s’agit de l’article présentant les candidats de toutes les circonscriptions.

Cette fois ci, nous sommes  »insolites ».


Voici les clips de notre campagne.

Partagez-les !

 

 


Comme nous l’avions décidé il y a quelques semaines, nous présentons des candidatures aux élections législatives de juin prochain.

Seront donc candidat :

  • Tristan Duval et Ophélie Lefebvre dans la 1è circonscription (principalement Lille)
  • Christine Poilly et Valère Ruault dans la 2è circonscription (principalement Villeneuve d’Ascq)
  • Germain Barret et Laurent Teille dans la 8è circonscription (principalement Roubaix)

Toute aide est la bienvenue ! Si vous avez des contacts presses, n’hésitez-pas à leur donner nos coordonnés, ou à nous donner les leurs.

De même, si vous avez un peu de temps, nous allons avoir besoin de personnes pour coller les affiches sur les panneaux officiels.

Enfin n’hésitez pas à faire nous faire connaitre autour de vous. Pour cela, il y a :

  • ce blog
  • la page facebook
  • le compte twitter de T. Duval
  • l’adresse mail : oclille-contact@lists.riseup.net
  • le tract à imprimer et à distribuer à ceux qui n’ont pas accès à internet

Merci.


Face aux crises sociale, environnementale et démocratique, les partis politiques institués prônent toujours plus de croissance, « croissance à tout prix » qui nous a conduit dans l’impasse.

Nous refusons de continuer à ravager l’environnement et les systèmes sociaux ; notre réponse aux crises est la décroissance.

La décroissance, c’est la transition volontaire vers une société socialement juste, écologiquement responsable, humainement décente et politiquement démocratique. Il s’agit de sortir du capitalisme, du productivisme et de l’hyperconsommation afin de protéger nos ressources naturelles et de limiter le réchauffement climatique. Il s’agit aussi de réduire les inégalités qui deviennent scandaleuses.

Ce consumérisme effréné n’a pas rendu nos concitoyens plus heureux, bien au contraire ; il faut recréer des liens et de la solidarité entre les individus, sortir de l’individualisme. La décroissance tend à l’épanouissement et au bonheur de tous.

 

C’est pourquoi nous proposons :

  • Une société socialement juste
  • Remise en question de la centralité du travail dans nos sociétés
  • Réduction significative du temps de travail par le partage
  • Un revenu décent pour tous : un revenu minimum pour tous, couplé à un revenu maximum
  • Renforcement des services publics de proximité (enseignement, santé…)
  • Gratuité du bon usage et surtaxe du mésusage des biens communs (eau, énergie…)

 

  • Une société écologiquement responsable
  • Relocalisation des productions et des consommations (alimentation …)
  • Création de monnaie locale pour favoriser les achats de produits locaux
  • Promotion de l’agriculture paysanne (AMAP, circuits courts…) et préservation de ceintures vivrières autour des villes
  • Opposition à tout nouveau projet écologiquement irresponsable (grands stades, nouveaux centres commerciaux…)
  • Utilisation plus rationnelle des ressources naturelles (pétrole, métaux, granulats…)
  • Réduction drastique des consommations énergétiques et relocalisation de la production
  • Développement des transports doux et collectifs

 

  • Une société humainement décente
  • Refus de l’exploitation des autres peuples et de leurs ressources
  • Refus de l’hyper concentration des richesses
  • Privilégier la coopération à la compétition dans tous les liens (travail, enseignement …)
  • Développer la culture et la formation permanente
  • Sortir du culte de la vitesse (transports, consommation)
  • Sortir des nucléaires civils et militaires
  • Réorientation des budgets de l’armement
  • Réduction et encadrement drastique de la publicité

 

  • Une société politiquement démocratique
  • Relocalisation de la vie démocratique
  • Réelle prise en compte des citoyens dans les décisions
  • Limitation stricte du cumul des mandats