Je viens de lire l’article qui est sorti dans l’édition de Villeneuve d’Ascq de la voix du nord de ce matin (07/06) et je suis atterrée : comment une journaliste peut écrire toutes ces âneries alors qu’on a discuté ensemble pendant plus d’une heure?

Maladresse « d’une journaliste surbookée » comme elle me l’a affirmé?          Massacre volontaire des candidats objecteurs de croissance?   (à qui profite le crime, comme s’interroge si justement notre ami Christophe dans l’émission les points sur les i poing barre de lundi dernier).

Je reprends point par point :

1)  Après avoir discuté de notre vision de la démocratie : des mandats uniques, dans leur nature (ne pas cumuler plusieurs mandats) et dans le temps (renouvellement des candidatures dans la mesure du possible), après lui avoir parlé notre soucis de colporter les idées de la décroissance dans ces élections, la journaliste écrit : « elle se lance pour la première fois dans la bataille…« , ce qui laisse supposer qu’il y en aura d’autres ! (non, ce n’est pas ma façon de voir les choses).

2) « Ce qui pourra être fait afin de convaincre de leur dogme : une croissance infinie est impossible dans un monde fini »  

Ce n’est pas un dogme dont nous nous servirions sans y avoir réfléchi, c’est juste une histoire de bon sens !!!

3) « Logiquement, ces objecteurs là soutiennent les AMAP, les SEL, tout ce qui fonctionne grâce au partage »                                              

Dabord je m’interroge : qui sont les autres objecteurs de croissance qui ne soutiendraient pas AMAP SEL … ???  De plus pour les AMAP, il ne s’agit pas de partage, il s’agit de soutenir l’agriculture paysanne !

4) « Délocaliser la démocratie? »  Je n’ai jamais parlé de délocaliser la démocratie, cela n’a d’ailleurs pas de sens…  j’ai parlé de retrouver plus de démocratie au niveau local afin que les citoyens reprennent le contrôle de leur territoire…

5)  Mais le plus grave reste pour moi cette phrase incroyable, que je n’ai jamais prononcé mais qui est entre guillemets ! ! !

En plus en relocalisant à tous les niveaux, on s’attaquerait aux causes de l’immigration de masse ! 

Reconnaissant que je n’ai jamais dit cela, elle promet de faire une correction à publier demain…

  • Non, nous ne voulons pas un repli identitaire !!! surement pas ; l’immigration n’est pas pour nous un problème à combattre !           je suis convaincue au contraire que d’une part que l’immigration est une chance pour la France et d’autre part qu’il faudrait que chaque être humain puisse se déplacer librement.
  • Si l’immigration me pose problème, c’est par le fait qu’elle soit souvent le résultat des conditions de vie insupportables que nous contribuons à créer dans les pays dits pauvres.

En effet, nous consommons, nous, populations des pays industrialisés, soit à dire 20% de la population mondiale, plus de 80% des  richesses (et nous voulons encore croître !).  Cela pose bien sur le problème du pillage des ressources (ressources en hydrocarbures, en métaux…)  mais aussi le problème des productions agricoles déplacées vers les caprices des pays riches (bananes, café, arachide, huile de palme….).  Laissons chaque peuple disposer de ces ressources naturelles, au lieu d’organiser un grand déménagement des ressources du monde vers quelques pays. Et si, après avoir revisité nos consommations par la sobriété nous avons besoin des ressources des autres peuples alors, achetons les au juste prix!!

Cessons aussi de délocaliser nos activités au moins disant social, de soutenir des dictatures pour pouvoir continuer à ponctionner les ressources des autres, à coup de corruption, de laisser les multinationales agir en toute impunité…

Et miraculeusement, les candidats à l’immigration se feront moins nombreux…

Et alors, oui, nous pourrons tous circuler librement, sans que l’immigration ne pose problème, mais qu’au contraire, elle devienne source d’enrichissement, sur le plan de la culture et de l’entraide entre les peuples

Ces propos sont très loin de ce qui est écrit dans la voix du nord;  j’espère que notre journaliste s’en inspirera pour rectifier ce qu’elle a écrit

Christine

[Edit du 08/06] La journaliste a bien publié une correction, que voici.

Publicités